» Oh, signor arbitro ! « 

Posted On vendredi 11 décembre 2009

Filed under Italie

Comments Dropped 2 responses

A San Faustino, j’ai trouvé du temps de jeu avec six titularisations en championnat. Et même si nos résultats ne sont pas terribles, la saison reste plaisante. J’ai pu voir que certaines vannes sur les italiens ne sont pas totalement infondées ; les joueurs ont en effet tendance à en rajouter sur les contacts, et ça gueule  » arbitro !  » à tout va.

Ce qui s’est passé lors de France – Irlande n’est pas passé inaperçu ; j’ai donc eu le droit aux habituelles blagues sur les basketteurs, et d’être gentiment traité de  » tricheur « . Merci Thierry Henry !

Une semaine avant de retourer affronter le grand froid dijonnais. Ce sont des vacances que je vais apprécier. A bientôt.

PS : J’ai mon billet Lazio – Genoa en poche. Dimanche, direction lo Stadio Olimpico.

Publicités

Università degli Studi della Tuscia e San Faustino

Posted On dimanche 11 octobre 2009

Filed under Italie

Comments Dropped 5 responses

C’est parti, j’ai commencé les cours : c’est très intéressant, même si je ne comprends pas forcément tout ce qui est dit. Je n’ai pas de philosophie au premier semestre, alors j’en ai profité pour varier : paléographie, philologie slave, histoire moderne et bien sûr de l’italien. J’arrive à suivre plus ou moins bien selon la vitesse des profs. La prise de note s’en trouve allégée ; j’essaye de saisir des mots, expressions, et pistes que je fouille par la suite sur internet, chose que je ne faisais quasiment jamais en France. C’est un travail différent, mais pas moins passionnant. Je dois également rester bien concentré.

A San Faustino, j’ai hérité des surnoms  » Blank  » ( Prononciation italienne de Laurent Blanc ) et  » Il grande calmo  » ( Pas besoin de traduction, je crois ). L’ambiance est bonne, et je m’amuse bien. C’est un vrai plaisir de jouer au foot ici, et de cotoyer régulièrement des italiens. Le championnat a d’ailleurs débuté ce matin, avec une première victoire 2-1 contre Stella Azzurra. Match que j’ai passé… Sur le banc ! Assez logique, vu que je n’ai pas fait la préparation estivale. D’ici quelques semaines, avec plus de souffle, je pense pouvoir gagner une place en défense.

Arrivederci ragazzi !

Arrivato a Viterbo

Posted On vendredi 2 octobre 2009

Filed under Italie

Comments Dropped leave a response

Me voilà à Viterbo depuis une dizaine de jours : petit retour sur mes débuts en Italie. Le voyage en train était bien crevant, avec trois heures de retard ! Trois contrôles de police dans la nuit ( fine moustache et lampe torche de rigueur ), et logé dans un wagon de remplacement qui datait de  » Mathusalem  » ( cf. Un des types du compartiment ). On se croyait dans Tintin au Temple du soleil, avec ce vieux wagon qui pouvait se détacher à tout moment. Arrivé à Roma Termini, direction le métro, puis j’ai enchaîné avec un autre train qui m’a amené à la Stazione Porta Fiorentina de Viterbo. J’ai la chambre 360 à la Casa dello studente, et j’en suis très content : il y a tout ce qu’il faut, et même des cintres ( Aha pour m’man ). J’ai rapidement trouvé un club de foot pas loin d’ici : San Faustino. Les joueurs sont sympas, et le courant passe bien. Au passage, mon niveau d’italien qui date du lycée revient à toute vitesse, ça fait très plaisir. Viterbo me plaît, avec son vieux centre entouré de murs, son soleil, et ses toits en tuiles rouge. L’année universitaire commence prochainement, et je suis en train de choisir mes cours : pas évident, car ça coince pas mal avec les horaires.

A la prochaine, et portez-vous bien.

PS : Non vous ne rêvez pas, Gwendal est bien de la partie ! Saurez-vous le trouver parmi ces photos ?

Via per l’Italia

Posted On mardi 19 mai 2009

Filed under Italie

Comments Dropped leave a response

Voilà un projet que j’avais en tête de puis quelques mois : partir étudier à l’étranger. Le programme d’études Erasmus tombe donc à pic, et me permet d’aller dans le pays de l’union européenne de mon choix. Parfait, je ne pouvais pas rêver mieux. l’Italie et la ville de Viterbo se sont imposées avec évidence. C’est parti pour de nouvelles aventures !

Home, Sweet Home

Posted On dimanche 14 septembre 2008

Filed under Népal

Comments Dropped leave a response

Me revoilà en France un peu affaibli, mais content. J’apprécie de revoir la famille, les potes, et le bon fromage français ! Ce premier voyage hors d’Europe fut une expérience riche humainement et spirituellement. Il n’y a que de bonnes choses à retenir ; de nouvelles connaissances, beaucoup de rires et de sourires. Être constamment frotté à la différence a la mérite d’ouvrir l’esprit et de remettre en question. Avoir passé trois mois au Népal va sans doute moduler mon regard sur nos vies d’occidentaux, qui regorgent de superfluités et de problèmes finalement bien futiles. Ce voyage risque fort de ne pas être le dernier.

PS : Encore merci à Gurvan pour l’appareil photo, qui permet d’agrémenter ces pages de souvenirs colorés. En voici d’ailleurs quelqu’uns, en vrac.

Retour de Ramechhap

Posted On vendredi 29 août 2008

Filed under Népal

Comments Dropped leave a response

Mardi dernier, Ash et moi sommes partis pour Ramechhap, à l’Est du Népal. Dix heures dans un express, à admirer les collines et rivières environnantes. La pause Dal Bhat s’est laissée apprécier comme il se doit ; mon corps réclame à présent ce véritable carburant, bourratif et nourrissant. Une fois arrivé à Ramechhap en fin d’après-midi, une connaissance nous accueille à la descente du bus. Nous le suivons durant une heure aux abords des rizières et de la rivière Tamakoshi afin de rejoindre Vatauli, un petit village. Nous rencontrons ensuite notre contact, Rameswor, qui nous conduit jusqu’à l’école du village. Ash et moi débutèrent alors notre travail, en suivant les instructions de John : il nous fallait les dimensions des salles de classe, prendre des photos du bâtiment, et poser toutes sortes de questions aux professeurs et au directeur. John a en effet besoin de ces informations, en vue d’établir un programme pour aider cette école. Cette petite échappée dans la campagne népalaise reste une expérience très forte. Mes notions de nepali portent à présent leurs fruits, et il m’est désormais possible de communiquer sommairement dans la langue du pays. Un vrai plaisir. L’accueil de Rameswor et de sa famille me laissera également un agréable souvenir ; tout sépare le jeune occidental que je suis de ces paysans népalais, et pourtant je me suis senti infiniment proche d’eux sur le plan émotionnel. Les expressions du visage comme les sourires ou l’éclat des yeux prennent ici une toute autre dimension, et se chargent de sens. Après trois mois passés avec des népalais, je sens que leur simplicité et leur gentillesse me manqueront.

PS : et bon anniv’ à m’man, que je n’ai pas oublié. Je commence à penser au retour. Cela va être un plaisir de revoir la France, et de refaire un petit tour d’avion !

La vallée de Kathmandu

Posted On lundi 25 août 2008

Filed under Népal

Comments Dropped leave a response

Je suis de retour d’un petit trek de six jours avec Nico, un français rencontré sur place. On a marché du côté Est de la vallée, en passant par Sankhu, Nagarkot, Nala, Banepa, Dhulikhel, Namo Buddha, et enfin Panauti. Un excellent voyage ponctué de rires, sourires, discussions et conneries à deux rupees ! Cela fait également du bien de sortir de Kathmandu, et d’apprécier la campagne népalaise. Beaucoup de verdure et de calme, une atmosphère vraiment relaxante.

Prachanda premier ministre

Posted On dimanche 17 août 2008

Filed under Népal

Comments Dropped leave a response

La plus jeune république du monde a désormais un premier ministre en la personne de Prachanda, l’ancien chef de la rébellion maoïste. Après bon nombre de tensions et d’incertitudes, cette désignation ouvre la voie à la formation d’un nouveau gouvernement. J’espère sincèrement que cet homme et son parti réussiront de bonnes choses pour le peuple népalais.

Coutumes et usages

Posted On mercredi 30 juillet 2008

Filed under Népal

Comments Dropped leave a response

Quelques points sur ce que j’ai pu remarquer en un mois et demi sur la culture népalaise :

Ici, il est de coutume de bien accueillir l’étranger. Les hôtes me resservent abondamment de chaque plat, et veillent à ce que je ne manque de rien. À noter que le cuisinier ne mangera pas en même temps, mais seulement après tout le monde. Les adultes sont également toujours servis avant les enfants.

Les népalais sont assez curieux, et n’ hésitent pas à poser pleins de questions :  » D’où viens-tu ? Combien as-tu de membres dans ta famille ? Te sens-tu bien au Népal ? « . Ils sont également surpris de me voir dans de petits restaurants paumés et bon marchés, et ne comprennent pas pourquoi je prend le bus local au lieu du taxi. Je n’ai pour le moment eu aucun problème avec les népalais, souriants et amicaux. Il est juste parfois un peu fatiguant de ne pas passer inaperçu, et d’être regardé comme si je venais d’une autre planète.

On doit manger de la main droite ( la gauche servant a se nettoyer les fesses aux toilettes ), mais je me sers tout de même de la gauche. Certain m’en font la remarque, mais se montrent compréhensifs. On se doit aussi de boire à la régalade, sans toucher le récipient avec les lèvres. Au début, je renversais plus d’eau que je n’en buvais, mais j’ai bien progressé depuis.

Je tâche de mettre en application ce que j’ai pu remarquer et observer, tout simplement pour faire part de mon respect envers la culture népalaise. Tout le monde est ravi que je les imite, et mes quelques bases de Nepali suscitent des regards surpris et des sourires.
PS en hommage à la famille : pendant que la pluie bat son plein en Bretagne, je me dore sous le soleil népalais ( Blague à part, bien sûr, car avec la mousson, on reçoit de bons paquets de flotte sur la tête ).

PPS : bon anniversaire à Gwendal. J’ai pas de cadeau à t’offrir, mais j’espère que tu apprécieras ce message du bout du monde.

Ram Baran Yadav président

Posted On lundi 21 juillet 2008

Filed under Népal

Comments Dropped leave a response

Le premier président de l’histoire du Népal vient d’être élu ce lundi ; il s’appelle Ram Baran Yadav. Contre toute attente, ce n’est pas un maoïste, dont le parti  a remporté les élections du 10 avril, et dispose ainsi d’une majorité à l’assemblée. On peut penser que la situation politique va donc se retrouver quelque peu gelée ici. La plupart des népalais avec qui j’ai en discuté  auraient voulu voir un président maoïste. Ils pensent que ce résultat n’est pas très logique, et va encore compliquer les choses. On verra la suite.

Page suivante »